Les bijoux dans le monde du Hip Hop

L'influence des bijoux sur le hip-hop est aussi claire que le diamant.

Mais savais-tu que les débuts des bijoux extraordinaires précèdent le hip-hop de quelques millénaires ? Le souverain africain Mansa Musa (la personnalité la plus fortunée de l'histoire de l'humanité) était très friand d'or. Au jour de sa mort en 1337, il valait l'astronomique somme de 400 milliards de dollars. Cela équivaut à quatre fois la valeur de la fortune de Jeff Bezos, l’ancien PDG d’Amazon. Sous son règne, l'Afrique de l'Ouest a contrôlé plus de 50 % de l'or du monde, alors, comme vous pouvez l'imaginer, il a pris sa large part.

Mansa Moussa

Bien que ton rappeur préféré ne soit peut-être pas à la mesure de King Mansa, il aurait assurément sa place à l'époque médiévale. Comme les rappeurs, les notables médiévaux étaient tout particulièrement enclins aux bijoux tape-à-l'œil et à leur indifférence à la violence. Par exemple, les rois en Norvège était fan de tout ce qui était en or : épées, fourreaux, chaînes et autres, et se vantait de "faire couler le sang de ses ennemis sans remords". Pas loin de la plupart des paroles de gangsta rap.

Les rois et les nobles ne furent pas les seuls fans de bijoux. Les musiciens noirs de la période Motown, dans les années 1960, aimaient aussi les bijoux. Cette "ruée vers l'or" musicale est supposée permettre aux artistes de retrouver le contrôle et la paternité de leur travail d'édition. Il était tout à fait naturel que lorsque DJ Kool a présenté le hip hop au début des années 1970, des bijoux clinquants aient suivi. Alors que le rap est passé du statut d'art marginal à celui de tour de force mainstream, les styles ont aussi évolué avec lui.

Les bijoux à l'ère Run DMC

Les fines chaînes de l'époque de DJ Kool ont fait place à des chaînes épaisses à la Run DMC et aux Beastie Boys. Les bagues toutes simples sont désormais des bagues complexes à quatre doigts. Le protège-dents classique en or a été substitué par une bouche pleine de grillz en or. Il est indispensable de parler de ces courants de bijoux sans évoquer Slick Rick et Big Daddy Kane. Rapidement, les rappeurs ont commencé à se parer de platine pour apporter encore plus d'éclat. Ce qui a ensuite suivi n'est rien d'autre qu'une course à la sur enchère, avec du platine en pagaille.

Run DMC

En 1998, Cash Money Millionaires (CMB) a introduit le terme désormais universel "bling bling" et les bijoux extraordinaires ont été propulsés dans le courant principal du rap. Ce phénomène d'engouement s'est étendu aux années 2000 et rapidement, les rappeurs en sont devenus fous. En 2006, Lil Jon a commandé au bijoutier de Beverly Hills, Mister Arasheben un pendentif "CRUNK" en or de cinq kilos, orné de 3 756 diamants de taille ronde. En 2007, la chaîne a été désignée comme le plus grand des pendentifs en diamant par Guinness World Records (ce qui n'est pas étonnant).

C'est à peu près à la même période que Nelly a sorti "Grillz". Rapidement, les rappeurs ont adopté des bouches pleines de métal et de pierres précieuses. Quelques-uns sont même allés jusqu'à remplacer leurs véritables dents par des dents en platine. Certains, qui ne souhaitent pas avoir un jeu de diamants définitif, ont opté pour des grillz en or ou des grillz en or rose, qui sont moins chers et démontables.

Comme tu peux le concevoir, les grillz n'ont rien de bien nouveau non plus. Les grillz étaient déjà utilisés comme un symbole de haut statut dès l'an 100 de notre ère dans diverses cultures. De nos jours, toutes les personnes, de Kanye West et A$AP Rocky à Kylie Jenner et Miley Cyrus, arborent des variations de ces ces anciennes grillz.

A$AP Rocky et ses Grillz

Les pendentifs et les labels

Des colliers et des chaînes de différents styles étaient aussi utilisés pour montrer les appartenances au rap et la fidélité aux labels. Roc-A-Fella et Death Row sont sans doute les plus célèbres pour cela, mais même encore aujourd'hui, tu le verras. Les artistes associés à OVO possèdent de modestes pendentifs en forme de hibou, tandis que les adhérents du camp de Meek Mill portent des pendentifs élaborés en style "Dream Chaser".

Quoi qu'il en soit, le hiphop ayant une aura de plus en plus grande sur le style vestimentaire, notamment dans le streetwear, les bijoux se sont également invités dans les tenues de Monsieur et Madame tout le monde.

 


Article précédent Article suivant


Laissez un commentaire